Histoire du Manoir et de Seuilly

 


Cette demeure de caractère est située au cœur du petit village de Seuilly, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.
Ancienne demeure de l’Aumônier de l’Abbaye, ce manoir en pierre, flanquée d’une tour octogonale, date du XVème siècle. Ses vieilles pierres sont empreintes du souvenir de l’écrivain François Rabelais, né dans le village en 1494, et qui mena ses premières  études dans l’Abbaye voisine. Il y situe l’un des chapitres les plus burlesques de Gargantua, l’épisode fameux des guerres Picrocholines.

L'abbaye de SEUILLY ne fut, à l'origine, qu'un simple prieuré fondé en 1095 (dédié à Saint Pierre, puis au saint Sépulcre et enfin à Notre-Dame). Il fut érigé en abbaye vers 1100 (ordre de Saint Benoît). En 1416, une partie de l'église et du couvent fut détruite par un incendie puis reconstruite de 1466 à 1491. Tombée en décadence, l'abbaye fut juridiquement abandonnée en 1736, date à laquelle, elle n'abritait plus que quatre moines. Le 14 mars 1751, un ouragan dévastât l'abbatiale qui ne fut jamais réparée. De l'abbaye ne subsiste qu'un bâtiment du XVe siècle, dit « Maison de l'aumônerie » ou « de l'Économe ». Le bâtiment de plan quadrangulaire est limité par deux pignons à rondelis.

photos: Manoir de l'Abbaye, Abbaye de Seuilly, La Devinière.